L’installation de panneaux solaires sur votre propriété est une proposition tentante pour de nombreux propriétaires, mais les récompenses sont à long terme, et ce n’est pas sans risque.

Panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques ?

Au départ, il est important de définir le terme « panneau solaire » car il existe deux types de panneaux, qui sont souvent confondus.

Ces deux types sont :

  • Panneaux solaires thermiques (solaire thermique)
  • Panneaux solaires photovoltaïques (panneaux photovoltaïques).

Le premier est simplement pour la fourniture de votre approvisionnement en eau chaude domestique, et rarement une proposition financière raisonnable. Cependant, il vous permet de produire votre propre électricité pour tous vos usages personnels et/ou pour la revente.

Incitations financières pour les panneaux solaires

Depuis le 1er janvier 2014, il n’y a plus de crédit d’impôt pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Néanmoins, en France, comme dans de nombreux autres pays, des incitations sont mises en place pour inciter les propriétaires à revendre l’électricité au réseau à des prix préférentiels.

Cela signifie qu’il est plus logique d’utiliser l’électricité du réseau pour votre propre approvisionnement et de revendre à EDF l’électricité produite à partir de vos panneaux solaires.

Cependant, le prix de rachat payé par EDF a considérablement baissé ces dernières années et il poursuit sa tendance baissière.

Le prix actuel payé par EDF pour les nouvelles installations dépend de si vous vendez tout ou partie de l’électricité que vous produisez à EDF.

Si vous vendez toute l’électricité que vous produisez, alors pour une installation d’une puissance de 3kWc le prix est de 17,90 centimes par k/Wh, alors qu’il est de 15,20 centimes par k/Wh pour une installation de 3kWc à 9kWc. Ces taux sont revus tous les trimestres, normalement à la baisse.

Néanmoins, si vous concluez un contrat avec EDF, ils ont l’obligation d’acheter au prix fixé dans le contrat pendant 20 ans, qui est indexé sur l’inflation.

Vendre l’excédent

Si vous faites le choix de consommer toute l’électricité que vous produisez et que vous ne vendez que le surplus à EDF, le prix de rachat actuel pour une installation entre 3kWc et 9kWc est de 10 centimes par k/Wh.

De plus, pour ceux qui vendent uniquement le surplus, une prime d’investissement annuelle est due.

Le niveau de la prime dépend de la puissance de l’installation mais pour une installation produisant 3kWc elle est de 380€, soit 1140€ payés sur 5 ans (228€ par an). La prime est de 280 € (1 680 € au total) pour une installation générant de 3kWc à 9kWc.

En résumé donc, pour une installation photovoltaïque de 3kWc dont vous revendez le surplus à EDF, vous recevez 1 140 € (soit 380 € x 3) et 10 centimes/kWh pour le surplus d’électricité vendu à EDF.

Il existe également des subventions pour les économies d’énergie (mais pas pour les panneaux solaires photovoltaïques) dans le cadre du régime de subventions à l’amélioration de l’habitat « MaPrimeRénov » géré par l’Anah, l’agence de rénovation du logement, mais celles-ci sont soumises à des conditions de ressources.

Combien coûte l’installation de panneaux solaires en France ?

Les coûts d’installation de panneaux solaires photovoltaïques varient selon la région et le type de propriété.

Cependant, en règle générale, l’ADEME estime que le coût est de 3 000 à 4 500 € par kilowatt d’électricité créée.

Comme la plupart des installations domestiques génèrent environ 3 k/W d’électricité, cela signifie que le coût des panneaux eux-mêmes est de 9 000 € à 13 000 €. Pour 6k/W de puissance comptez 16 000 à 19 000 €

A cela s’ajoutent les frais de raccordement au réseau qui peuvent atteindre 1 500 €. Il faut également ajouter des frais de fonctionnement annuels d’environ 75 €, et il est probable que votre prime annuelle d’assurance habitation augmentera. L’onduleur du panneau solaire devra également être changé environ tous les 10 ans, pour un coût d’environ 1 500 €.

Combien de revenus les panneaux solaires en France généreront-ils ?

Le revenu que vous pouvez gagner chaque année dépendra de la taille, de l’orientation et de l’emplacement de l’installation.

De toute évidence, plus la propriété est située au sud, plus les revenus que vous gagnerez seront importants.

Attention aux projections données par l’installateur/fournisseur pour le système, car vous n’atteindrez pas forcément le maximum indiqué dans le devis.

Selon l’ADEME, la rentabilité d’un panneau solaire prend entre 10 et 25 ans, selon le coût de l’installation, la puissance produite, la quantité revendue et l’endroit où l’on habite. En général, il est probable que ce soit vers la dernière extrémité de la fourchette avant de voir un retour.

L’énergie solaire est donc un investissement à long terme.

Imposition des revenus des panneaux solaires en France

La bonne nouvelle est que les revenus générés par une installation photovoltaïque ne dépassant pas 3k/W sont exonérés d’impôt sur le revenu et de charges sociales, à condition que les revenus ne soient pas dans le cadre d’une activité professionnelle.

Pour les installations d’une puissance supérieure à 3kWc, les revenus générés doivent être déclarés et sont imposables.

Les panneaux bénéficient d’un taux de TVA réduit à 10% jusqu’à 3kWc.

Choisir un fournisseur et un installateur de panneaux solaires

Une sérieuse mise en garde sanitaire doit être donnée quant à la sélection de l’entrepreneur pour entreprendre les travaux.

Il en va de même pour les fournisseurs de panneaux solaires dont les normes peuvent varier considérablement.

Il y a aussi beaucoup d’arnaques. Ignorez les offres « à 1 € » que vous pouvez recevoir par courrier ou par téléphone.

L’installation de panneaux solaires est encore une technologie relativement nouvelle, offrant la possibilité aux commerçants malhonnêtes de profiter de l’ignorance des consommateurs.

Un nombre non négligeable de constructeurs et de fournisseurs se sont installés sur le marché sans les compétences ou l’expérience requises pour entreprendre les travaux.

En conséquence, de nombreuses plaintes de consommateurs concernant des panneaux et des installations défectueux ont été reçues. Il y a également eu plusieurs incendies graves causés par une installation défectueuse et plusieurs entreprises ont fait faillite, parfois avant que les travaux aient été entrepris, mais après que les fonds aient été versés.

Certains entrepreneurs et fournisseurs proposent un package de financement, mais il est souvent préférable de vous adresser directement à votre banque. Si vous optez pour un montage financier, les fonds sont souvent envoyés directement à l’entrepreneur ou au fournisseur, ce qui augmente le risque pour vous si les travaux ne sont pas exécutés correctement ou intégralement.

Par conséquent, vous devez faire vos devoirs avant d’engager un entrepreneur ou un fournisseur.

Vous devriez:

  • Faire des recherches complètes à leur sujet, notamment en parlant à d’autres clients récents, en visitant chaque fois que possible ;
  • Obtenir de l’entrepreneur/fournisseur la preuve de l’enregistrement de l’entreprise et de l’assurance professionnelle ;
  • S’assurer au minimum que l’entrepreneur dispose du label de qualité « Reconnus Grenelle de l’environnement (RGE) » ;
  • Conclure un contrat écrit formel et s’assurer d’avoir une description complète des travaux ;
  • Gardez au minimum le montant d’argent que vous payez avant que les travaux ne soient entrepris ;
  • Parlez à votre agence locale de gestion de l’énergie de votre projet ;
  • Parlez aussi à EDF de la fourniture des panneaux (ils ont une filiale) et du raccordement ;
  • Envisagez d’engager un professionnel indépendant pour exécuter le contrat pour vous ;
  • Ne soyez pas pressé.

Conclusion

Compte tenu des coûts importants d’installation de panneaux solaires et de la baisse du prix de rachat de l’électricité, il faut compter au minimum 10 ans pour rembourser l’investissement, mais plutôt 15 ans.

Si votre seul objectif est de réduire votre facture d’électricité, une alternative moins onéreuse serait de privilégier l’isolation de votre logement, par le calfeutrage, l’isolation des combles et l’installation de double vitrage.

Il y a aussi les implications esthétiques à prendre en compte, car les panneaux solaires encombrants et intrusifs sur votre charmante ferme française peuvent ne pas être du goût de tout le monde.

Néanmoins, au-delà des considérations économiques et esthétiques, avec l’importance croissante de la réduction de la dépendance aux énergies fossiles, les ménages sont amenés et cajolés à utiliser des sources d’énergie alternatives, dans ce contexte, les panneaux solaires ont toute leur place.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.